04 avril 2014

Bitcoin : nouvelle monnaie ou placement judicieux ?

Lorsque l’on évoque ce terme certains y voient un nouvel eldorado tandis que d’autres tirent la sonnette d’alarme concernant les risques qu’il comporte. Tour d’horizon sur ce qu’est véritablement Bitcoin. Cette notion désigne à la fois un système de paiement et une devise monétaire. Le bitcoin est ce que l’on appelle une « crypto-monnaie ». Il s’agit d’une monnaie totalement virtuelle. Il est parfaitement possible d’utiliser Bitcoin comme moyen de paiement sur internet. Seule condition : le commerçant doit accepter ce type de paiement. Quid de la naissance de ce nouveau phénomène ?

 Bitcoin fût conçu en 2009 par un développeur informatique anonyme utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Depuis, la réputation de cette nouvelle crypto-monnaie a laissé place à une spéculation qui peut paraitre démesurée.

Comment ça marche ?

L’usager doit télécharger en amont un logiciel informatique. Ces programmes sont réservés à une population d’initiés. Le portefeuille Bitcoin permet alors de traiter avec d’autres utilisateurs et d’effectuer tous types de transactions. Il existe désormais des bornes physiques Bitcoin permettant de réaliser ces opérations.

Un marché boursier parallèle

Le taux de change a connu des variations vertigineuses. Lors de sa croissance exponentielle (1,83 € le 25 novembre 2011 à 860 € le 4 décembre 2013 par exemple) le cours à connu une grande instabilité. Comment anticiper de telles fluctuations ? La croissance de cette valeur va-t-elle perdurer ? Le cours va-t-il finir par se stabiliser ?

Trois risques identifiés

Crash du cours

Le crash du cours est parfaitement envisageable. Il est impossible d’anticiper l’évolution de cette nouvelle monnaie complètement virtuelle. C’est un risque à prendre en considération. Il est inenvisageable de placer toutes ses économies en bitcoins en espérant faire d’importants profits. La prudence est de mise.

Risque informatique

L’utilisateur de Bitcoin n’est pas à l’abri d’un piratage ou d’une faille informatique. L’ensemble des fonds investis peuvent alors être perdus. L’anonymat entraîne quant à lui l’irréversibilité des opérations.

Financement du terrorisme et blanchiment d’argent

La possibilité d’un anonymat total et d’une conversion aisée de monnaies « physiques » en bitcoins fait craindre le développement d’activités illégales. En effet certains redoutent que des réseaux terroristes en profitent pour financer de sombres projets à travers le monde. Le blanchiment d’argent semble également facilité par l’apparition de cette nouvelle monnaie.

L’investissement dans cette valeur semble hasardeux. Le risque est un élément quasi constant dans le monde financier. Cependant, lorsque celui-ci devient omniprésent il est conseillé d’opérer avec prudence.