29 mars 2016

Épargne, et pourquoi pas les comptes à terme ?

Épargne, et pourquoi pas les comptes à terme ?

Bien que méconnus, les comptes à terme ne sont pas dénués d’atouts. Parce qu’ils permettent de bénéficier d'une rémunération fixée à l'avance, ils constituent une alternative parfois intéressante, pour compléter les placements traditionnels dont les rendements sont en baisse.

Les temps ne sourient guère aux épargnants. Pour preuve, pour la première fois depuis sa création, le sacro-saint Livret A aura vu sa rémunération passer sous le seuil symbolique des 1 %. Les sommes qui y sont déposées ne bénéficient plus que d'une rémunération de 0,75 %. Des rendements dérisoires qui incitent de plus en plus de Français à bouder les placements traditionnels. Alors, que faire de ses économies ? Pour le savoir, nous avons demandé à Éric Antoni, conseiller à la petite entreprise et à l’artisanat, quelles solutions s’offrent à un entrepreneur désireux de placer à court ou moyen terme ses excédents de trésorerie. Si les produits ne sont pas légion, les comptes à terme peuvent répondre à des besoins spécifiques ; ils peuvent même, dans certains cas, être un bon recours. Explications.
Un compte à terme, c’est quoi exactement ?
Éric Antoni. Les comptes à terme font partie de la famille des comptes de dépôt à terme, par opposition aux comptes de dépôt à vue, appelés aussi comptes courants. C'est donc tout simplement un prêt d’argent que vous accordez à une banque, pour une durée fixe ou variable, selon un taux d’intérêt connu et convenu à l’avance. Mieux, il s’agit d’un placement financier à court ou moyen terme, rémunéré et sécurisé.

 

Sécurisé, dites-vous ?

ÉA. Comme leur nom l'indique, ces produits permettent de placer une somme, en une seule fois, et de bénéficier d'une rémunération fixée à l'avance par contrat. Celle-ci ne varie donc pas à la hausse ; elle ne risque pas de varier à la baisse non plus. Un compte à terme est en cela un produit très sûr, car il permet de placer des sommes, sans aucun risque et à un taux garanti à l’avance. Par ailleurs, l’établissement qui le commercialise ne prélève aucuns frais, ni à l’ouverture ni à la fermeture.

 

Quelles en sont les conditions d’application ?

ÉA. Revers de la médaille, en contrepartie de ces garanties, vous devez accepter de bloquer votre argent jusqu’à l’échéance. Les retraits anticipés font traditionnellement  l’objet de pénalités. Ces produits ne sont donc à utiliser que pour placer de l'argent dont on est certain de ne pas avoir besoin, ou que l'on réserve pour un usage particulier. Pour ceux qui auraient tendance à être plus cigale que fourmi, c'est une excellente façon de conserver un petit pécule, sans être tenté de piocher dedans ! Autre avantage de ce produit : sa rémunération est calculée au jour le jour, et non par quinzaine entière. Si vous devez placer des sommes importantes, un compte à terme peut donc rapporter davantage qu’un livret bancaire. Attention, tenez compte de la fiscalité : les taux affichés par les établissements sont toujours bruts, autrement dit avant taxation.

 

Tous les comptes à terme se ressemblent-ils ?

ÉA. Pas vraiment. Le compte à terme classique permet d’obtenir une rémunération fixe pour des périodes allant de un mois à plusieurs années. Il se clôture automatiquement à son terme, et vous récupérez votre capital et les intérêts prévus. Pour dynamiser ces produits, les banques sont nombreuses à proposer des comptes à terme « progressifs ». Leur principe ? Plus le montant bloqué est élevé et la période d’investissement longue, meilleure est la rémunération. Une forme de prime à la fidélité en quelque sorte…

 

En conclusion, que penser de cette formule ?

ÉA. Pas de quoi faire fortune, certes. Mais comme la durée de placement sur ces comptes peut atteindre plusieurs années, ils peuvent être une bonne manière de protéger ses économies d'une nouvelle baisse du livret A. Pour ceux qui souhaitent sécuriser leur épargne sans jongler avec les promotions des livrets bancaires, les comptes à terme constituent donc un bon compromis (à condition toutefois de disposer d’un horizon de placement de plusieurs années). Même intérêt chez les professionnels, pour qui ils peuvent s’avérer une alternative plus qu’intéressante. Témoin, le compte à terme « Club Entrepreneurs » : créé par la banque Fiducial, il permet une gestion optimale de leur trésorerie. Et avec trois formules différentes (sur douze, vingt-quatre et trente-six mois) et un rendement proportionnel à la durée, il peut répondre à un spectre assez large de besoins et de situations.